BC2

Le week-end dernier, nous nous sommes retrouvés entre copains à la maison. Le concept était simple. Soirée vins et fromage. Nous fournissions le vin, la salade, le pain et le dessert et les invités venaient avec un fromage de leur choix ! Un dîner tout simple et simplement exquis ! Nous avons dégustés d'excellent fromage et profités de délicieux vins qui nous faisaient de l'oeil dans la cave.
Pour le dessert j'ai longtemps hésité. Je voulais resté dans le thème fromager et en même temps mon Homme voulait du chocolat ! Que du light quoi ! J'ai pensé au black button cup cakes qui sont toujours une tuerie mais en même temps j'avais envie de changer. J'ai donc fait un mix de fondant au chocolat et de cheesecake.
C'était monstrueusement bon ! Même après notre orgie de fromages nous avons tous trouvé de la place pour un petit carré de ce dessert.

Ingrédients :
Pour le fondnat au chocolat
:
- 150g de beurre demi-sel (toujours pour moi)
- 200g de chocolat
- 2 oeufs
- 150g de sucre
- 40g de poudre de noisettes ou amandes
- 45g de farine
Pour le dessus au cheesecake :
- 400g de fromage frais nature, du St Moret pour moi
- 2 oeufs
- 80g de sucre
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
Couper le bourre en petits morceaux avec le chocolat. Faire fondre le tout au four à micro-ondes. Bien mélanger. Rajouter ensuite le sucre puis les oeufs et enfin la farine et la poudre de noisettes. Verser cette préparation dans un moule bien beurrer et bien chemiser auparavant. Ici j'ai pris un plat à gratin de taille moyenne. Faire cuire 10 à 15 min à 180°. Il ne faut pas qu'il soit complètement cuit parce qu'il va recuire avec le cheesecake.
Pendant ce temps là... Préparer le cheesecake : mélanger les oeufs avec le sucre, la vanille et le fromage avec un fouet. Il faut que le mélange soit un peut mousseux. Quand le fondant est cuit, verser le mélange à cheesecake dessus puis remettre au four à 150° pendant 20 à 25min.
Ensuite il faut bien laisser refroidir et le mettre au frigo. Le mieux si possible c'est de le préparer la veille. Le lendemain, rassis, c'était encore meilleur, si c'est possible !

                                                                               BC1